Radiographie

La radiographie repose sur l’utilisation des rayons X. Le faisceau est émis à partir d’une source fixe et non rotative comme pour le scanner. Les rayons sont plus ou moins absorbés par les tissus – en fonction de la densité de ces derniers – avant d’être recueillis sur une pellicule photosensible placée derrière le patient. Sur le cliché, les rayons X laissent une trace plus ou moins opaque, selon la densité des tissus traversés. La radiographie est contre-indiquée chez les femmes enceintes ou susceptibles de l’être.

N.B, pour les examens suivants : arthrographie, ponction, infiltration sous scopie : lors de la prise de rendez-vous, il est nécessaire de faire connaître un risque hémorragique.
Vous devez préciser à la secrétaire si vous suivez un traitement anti-agrégant plaquettaire ou anti-coagulant (indiquer les noms des médicaments) et apporter la liste écrite de tous les médicaments pris habituellement.
La secrétaire vous précisera la conduite à tenir.

1 / À votre arrivée
La secrétaire procède à votre accueil en récupérant vos papiers de sécurité sociale et votre ordonnance.
Vous patientez ensuite en salle d’attente le temps qu’un manipulateur vienne vous chercher.
Selon la région à explorer, vous devez vous dévêtir, enlever vos bijoux et prendre soin d’ôter tout matériel métallique (piercing, barrettes, …)

2 / Se préparer pour l’examen
Il n’y a aucune précaution particulière à prendre avant de réaliser l’examen. Les radiographies standards se pratiquent sans injection et ne nécessitent pas d’être à jeun.

3 / L’examen
Pendant l’examen, vous êtes installé(e) sur l’appareil de radiographie qui se compose d’un bras articulé muni d’un tube à rayons X et d’une plaque contenant le film. Vous serez soit en position debout, assise ou allongée selon les cas et la zone à radiographier.
Le pupitre de commande derrière lequel se trouve le personnel médical est séparé du reste de la pièce par une vitre plombée protectrice.

4 / Déroulement
Le manipulateur vous indique où et comment vous positionner pour qu’il puisse effectuer le cliché de la zone concernée. Vous devez éviter de bouger ou de respirer quand on vous le demande sinon l’image serait floue et il faudrait alors recommencer les clichés.
En cas d’exploration spécifique du tube digestif le médecin peut décider de l’ingestion préalable d’un produit de contraste. Celui-ci permet d’améliorer la lisibilité des clichés.

Dois-je apporter quelque chose pour l’examen ?
Il est très important de vous munir de vos précédents examens car il est toujours intéressant de comparer les images à plusieurs années d’intervalle.

Y a-t-il des précautions à prendre ?
L’examen radiographique n’est pas douloureux. Et s’il n’existe aucune contre-indication, quelques précautions doivent toutefois être prises, notamment en cas de grossesse. Si vous êtes concernée, vous devez en informer le personnel dès votre arrivée. Le radiologue évaluera les risques et la nécessité de réaliser la radiographie ou non.
Si vous n’êtes pas sous contraceptif ni ménopausée, la radiographie devra être pratiquée en première partie de cycle. Le cas échéant, en cas de doute sur une éventuelle grossesse, il vous sera demandé de réaliser obligatoirement un dosage des béta HCG la veille de l’examen.